Je suis Aurore, ORTHOPHONISTE ET PSYCHOMOTRICIENNE1 depuis 15 ans et formatrice en massage.

Ma mission est de RÉVÉLER LA MAMAN CONFIANTE ET ÉPANOUIE EN VOUS pour donner des ailes à votre enfant.

En quelques chiffres

0
diplômes paramédicaux
(et de nombreuses formations continues)
0
ans d'expérience
+ 0
enfants, parents, professionnel·le·s accompagnés

Mon expertise

Ma vision de l’accompagnement parental

Beaucoup de mamans me demandent des conseils pour aider leur enfant à bien grandir.

Imposer des façons de faire en mode « y a qu’à » ne fait pas partie de mon ADN. Parce que je sais combien il peut être difficile d’être maman.

Chaque façon de materner est unique.

C’est ce que mes lectures et mes rencontres professionnelles et personnelles aux 4 coins du monde m’ont permis de mesurer.

Il n’y a pas de règle, seulement des possibles.


C’est pour cela que j’ai toujours travaillé dans une logique d’échange.

En face à face, j’invite parents et professionnel·le·s à participer à mes séances avec les tout-petits. Comprenant mieux la dynamique et les enjeux de mes interventions, ils gagnent en confiance pour soutenir l’éveil de leur enfant au quotidien.

En ligne, ma vision de l’accompagnement reste la même : je prends le temps de connaître vos valeurs, vos choix de maternage et vos expériences personnelles pour vous aider à trouver des solutions qui vous correspondent … et à les mettre en pratique.

Comment j’ai découvert le massage bébé
 

Tandis que je l’observais, ma collègue dénouait patiemment un premier sac en plastique. Il en renfermait un deuxième, lequel en contenait un dernier. De vraies poupées russes ! Quel trésor pouvait bien contenir cet emballage ? Elle avait piqué ma curiosité. Je ne la quittais pas des yeux.

L’observation, c’était ma façon de m’immerger dans ma nouvelle vie au Burkina Faso. J’y travaillais depuis quelques semaines en tant que volontaire dans une fondation accueillant des enfants en situation de handicap.

Par transparence, je pouvais enfin voir que le dernier sac contenait un bloc solide ayant la consistance de l’argile pour poterie. Mais la couleur et l’odeur très forte qui s’en dégageait ne correspondaient pas du tout.

Lorsque Kadiatou détacha le sac plastique collé au bloc, je découvris enfin la précieuse ressource dont la couleur était jaune pâle.
« Tu sais ce que c’est ? » me demanda-t-elle sans me laisser le temps de répondre « C’est du beurre de karité. Je l’ai acheté ce matin sur le marché ! »

Puis, mon amie commença à masser son bébé. J’observais avec admiration ses gestes sûrs et précis. J’étais également interpellée par leurs regards complices.
Et leurs sourires en disaient long sur leur plaisir partagé.
Orthophoniste depuis quelques années, je savais que les échanges de sons et de regards sont essentiels lorsque l’on interagit avec un tout-petit. Mais je mesurais à cet instant combien le contact peau à peau apporte une dimension supplémentaire dans la relation maman-bébé.

« C’est ma mère qui m’a appris à le masser. C’est important de lui mettre du beurre de karité tous les jours, sinon sa peau est très sèche. Ça permet aussi de l’assouplir. Il est moins raide et il dort mieux. Quand il a des coliques, ça aide aussi », commenta Kadiatou.

« Tu veux essayer de le masser toi-même ? », me proposa-t-elle.
N’ayant pas grandi dans une culture du toucher, je ne me sentais pas du tout à l’aise à l’idée de ce contact charnel avec un tout-petit. Mais, j’avais bien envie de me lancer. Elle m’encouragea : « Allez, t’en fais pas, je vais te guider ! »

 

Et c’est ainsi que je commençais mon premier massage bébé

Crispée des mains jusqu’aux épaules, je reproduisais studieusement chacun des gestes qu’elle me montrait. Si le bébé de mon amie ne protestait pas, je sentais qu’il était loin d’apprécier autant mon massage que celui de sa maman. En tant que psychomotricienne, je savais que mes mouvements, mon expression et tous mes sens lui transmettaient mon manque d’aisance. Mais je ne parvenais pas à me détacher de l’aspect technique : j’avais trop peur de mal faire, de traumatiser ce petit et de trahir la confiance de mon amie…

Cette expérience date d’il y a plus de 10 ans.
Depuis, le temps a passé, mais mon intérêt pour le massage n’a pas diminué. Je me suis formée à différentes techniques au Vietnam puis en France.

Mais j’ai surtout appris à avoir confiance dans ce contact peau à peau et à me détacher du savoir-faire pour me centrer sur la relation avec le bébé. J’ai découvert comment être à l’écoute du tout-petit et adapter chacun de mes gestes en fonction de ses réactions.

Parce que selon moi, pour qu’un massage soit réussi, ce n’est pas la maîtrise des gestes techniques qui importe. C’est surtout la façon d’être, le fait de savoir se connecter au bébé, l’observer et accueillir ce qu’il montre pour pouvoir ajuster chacun de ses mouvements.

Et ça, c’est loin d’être inné. Surtout dans notre culture.
Mais ça s’apprend.
C’est assez simple quand on a les clés.

C’est cela que je transmets aux parents que j’accompagne.

Et comme le massage met en jeu tout notre corps, il nous touche au plus profond de nous. Il nous permet, à nous et à notre bébé d’être bien dans nos corps, dans nos têtes et dans nos cœurs : sereins, épanouis. Et de créer une très belle relation basée sur confiance et le plaisir partagé.

C’est à votre portée à vous aussi, en quelques clics, via mon atelier massage bébé en ligne .

Quelques informations personnelles

1Mes diplômes sont reconnus par le Ministère de la Santé français et enregistrés au sein du répertoire national d’identification des professionnels de santé.

Mon diplôme d'orthophoniste est enregistré sous le numéro n° ADELI : 13 91 0580 3. L'orthophonie est une profession de santé dont le diplôme se prépare aujourd'hui en 5 ans d'études après le baccalauréat en savoir plus

Mon diplôme de psychomotricienne est enregistré sous le numéro n° ADELI : 13 96 0565 3. La psychomotricité est une profession de santé dont le diplôme se prépare aujourd'hui en 3 ans d'études après le baccalauréat en savoir plus

×

Panier