Il est souvent difficile de comprendre le jargon des professionnels de santé…

Vous trouverez ici des définitions de certaines notions en lien avec le développement de l’enfant et ses perturbations.

Issues de dictionnaires et d’ouvrages spécifiques, elles ont été adaptées pour permettre une approche plus aisée de ces concepts.

DIAGNOSTIC : acte médical ou paramédical permettant d’identifier la nature et la cause des difficultés d’une personne. Un diagnostic n’est qu’une particularité de la personne qui présente toujours bien d’autres caractéristiques (personnalité, etc.). Néanmoins, mettre un nom permet de reconnaître la souffrance, d’en expliquer les fondements, et apporte l’espoir d’un suivi adapté.

SYNDROME : ensemble des symptômes qu’une personne est susceptible de présenter dans certaines maladies. Un syndrôme n’est qu’une particularité de la personne qui présente toujours bien d’autres caractéristiques (personnalité, etc.).

SYMPTÔME : manifestation, signes constatés qui permettent de s’orienter vers un diagnostic.

 

TROUBLE DU DÉVELOPPEMENT : perturbations qualitatives et/ou quantitatives dans l’acquisition ou l’expression des habiletés. Un dysfonctionnement cérébral en est à l’origine, ce qui implique que la marque du trouble initial sera toujours conservée, à des degrés variables et occasionnant une gêne plus ou moins sévère. Les troubles du développement incluent notamment le trouble spécifique, la déficience intellectuelle, le trouble envahissant du développement, la paralysie cérébrale, etc. Quoi qu’il en soit, des progrès sont presque toujours observés lorsque le suivi est précoce et adapté.

TROUBLE ENVAHISSANT DU DÉVELOPPEMENT (= TROUBLES DU SPECTRE DE L’AUTISME) : troubles du développement qui se manifestent par des capacités de communication ou de socialisation affectées, des comportements, activités ou des intérêts restreints et répétitifs. Les troubles envahissants du développement incluent notamment le trouble autistique, le syndrome de Rett ou le syndrome d’Asperger. Quoi qu’il en soit, des progrès sont presque toujours observés lorsque le suivi est précoce et adapté.

DÉVELOPPEMENT : évolution de l’enfant vers l’épanouissement de ses aptitudes et de sa personnalité. Le développement est analysé selon différentes catégories pour mieux comprendre ce qui le rend possible, le favorise ou au contraire l’entrave, mais il reste un phénomène global qu’il faut toujours considérer dans son ensemble. Il est constitué de périodes de stagnation voire de régression qui permettent à l’enfant de mieux s’adapter à ses objectifs et son environnement et/ou de se sentir en sécurité en apprivoisant de nouveaux repères.

BILAN : état de la situation d’une personne à un instant donné, orienté selon la spécialité du professionnel (par exemple en psychomotricité ou en orthophonie). Le contexte est analysé, ainsi que les difficultés, mais également les compétences, sur lesquelles le professionnel pourra s’appuyer pour accompagner la personne vers un mieux-être.

DÉFICIENCE : diminution ou insuffisance du fonctionnement d’un organe, d’un appareil ou d’un tissu.

RETARD (= RETARD SIMPLE) : décalage dans une acquisition spécifique par rapport aux normes dans un ou plusieurs domaines de développement. Le plus souvent, ce retard peut être comblé, au moins partiellement : l’enfant acquiert les habiletés avec une certaine lenteur, mais finit par franchir toutes les étapes habituelles.

RETARD GLOBAL DE DÉVELOPPEMENT : retard significatif dans au moins deux domaines du développement. Ce terme est utilisé dans l’attente d’un diagnostic ; pourtant, alors que le mot retard suggère que le décalage devrait pouvoir être comblé avec le temps, le retard global de développement s’avère le plus souvent un trouble du développement. Quoi qu’il en soit, des progrès sont presque toujours observés lorsque le suivi est précoce et adapté.

TROUBLE DES APPRENTISSAGES : perturbation des apprentissages scolaires. Il peut s’agir d’un simple retard dans le développement d’une fonction donnée, ou d’une altération spécifique et permanente qui ne se modifie pas spontanément avec la maturation (trouble spécifique). Quoi qu’il en soit, des progrès sont presque toujours observés lorsque le suivi est précoce et adapté.

TROUBLE SPECIFIQUE (= DYS) : (= dyspraxie, dysphasie, dyscalculie, dyslexie, dysorthographie, …) trouble structurel d’acquisition en dépit d’une efficience intellectuelle et une scolarisation normale, ainsi que d’une absence de trouble sensoriel, psychique ou neurologique. On peut suspecter un trouble spécifique assez tôt, mais le diagnostic ne peut être posé avant certains âges. En effet, il ne s’agit pas d’un retard (qui se comble, plus ou moins partiellement), mais d’un trouble du développement. Quoi qu’il en soit, l’évolution est souvent favorable si le suivi est précoce et adapté.

Fermer le menu

Nous mettons tout en œuvre pour répondre à vos attentes. N’hésitez pas à nous faire parvenir vos questions, nous nous ferons un plaisir d’y répondre :

Veuillez noter que votre message ne sera pas lu en temps réel, que cette adresse mail n’est pas sécurisée et que ce contact n’est pas un moyen d’obtenir de l’information médicale.