Vous avez l’impression de devoir toujours
vous montrer forte avec votre enfant ?

Bienvenue dans cette « bulle d’inspiration ».

Voici un nouveau conte pour vous aider si vous avez l’impression de toujours devoir vous montrer forte avec votre enfant, même si au fond de vous, vous vous sentez parfois en difficulté.

Téléchargez votre PDF GRATUIT​

« 7 conseils pratiques pour apaiser votre bébé en le massant »

Laisser un commentaire

Ces articles peuvent également vous intéresser :

 

Vous avez l’impression de devoir toujours vous montrer forte avec votre enfant ?
La graine de maïs

Il était une fois un roi vieillissant.
En se réveillant un jour et se rendit compte qu’en mourant, il n’aurait pas d’héritier direct du trône dans sa famille royale.

Il pensa donc à adopter un garçon qui pourrait hériter du trône.
Ses souhaits étaient précis : pour adopter un tel fils, il devrait être extraordinaire au sens réel du mot.

Il lança donc une compétition où il convia tous les garçons du royaume, peu importe leur origine.

Au terme de la première sélection, 10 finalistes s’affrontèrent. Il y avait peu de différences pour les séparer sur les plans de l’intelligence ou du physique.

Le roi leur dit : « j’ai une dernière épreuve et quiconque arrive à bout de cette dernière deviendra mon fils adoptif et héritera de mon trône. »
Il continua : « L’agriculture est ce qui nourrit ce royaume. Le roi doit savoir comment cultiver des plantes. Voici une graine de maïs pour chacun de vous.
Emmenez-la chez vous, plantez-la et cultivez-la durant trois semaines.
Au terme de ces 3 semaines, celui qui aura fait le meilleur travail sera mon héritier. »

Les dix prétendants prirent leur graine et rentrèrent chez eux.

L’un de ces dix garçons éprouvait des difficultés avec sa graine. Après quelques jours de soins intenses, la graine n’avait toujours pas poussé. Il avait pourtant tout fait pour qu’elle pousse : sélectionné le sol avec soin, appliqué des engrais, arrosé aux bons intervalles… Tout cela sans effet.

Ses amis lui conseillèrent d’aller acheter une graine au marché et de la planter.
Après tout, comment est-ce que quelqu’un peut différencier une graine de maïs d’une autre ?

Mais ses parents, qui lui avaient toujours appris l’intégrité, lui rappelèrent que si le roi voulait simplement qu’ils plantent du maïs, il aurait demandé qu’ils aillent chercher leur propre graine.
« Peut-être nous ne sommes pas destinés pour le trône ? S’il en est ainsi, ne sois pas celui qui va tromper le roi. » lui dirent ils.

Au bout de 3 semaines, les 10 garçons revinrent au palais. Les 9 autres garçons avaient eu du succès avec leurs graines, ils exhibaient fièrement leur jeune plant de maïs.

Le roi descendit le long du rang où étaient alignés les garçons et demanda à chacun d’eux : « c’est ce qu’a donné la graine que vous ai confiée ? »
Tous les garçons répondirent : « Oui, votre majesté ! »
Le roi approuva et continua son inspection le long de la ligne.

Il arriva finalement au dernier garçon.
Ce dernier était inquiet, il imaginait que le roi allait le jeter aux lions pour avoir gaspillé sa graine.
Le roi demanda : « Qu’as-tu fait avec la graine que je t’ai donnée ? »
« Je l’ai plantée et me suis occupé d’elle votre majesté, mais hélas elle n’a pas poussé », dit le garçon en larmes.

Mais le roi leva les mains et dit : « Mon peuple, voici votre prochain roi ! »
« Pourquoi celui-là ? »

Le roi prit sa place sur son trône avec le garçon à ses côtés et continua : « J’ai donné à ces garçons des graines stériles. Cette épreuve n’avait pas pour but de cultiver le maïs mais d’éprouver leur caractère, leur honnêteté et leur intégrité. Si un roi doit avoir une qualité, ce serait celle d’être au-dessus de la malhonnêteté. Seul ce garçon a réussi l’épreuve ! »

Téléchargez votre PDF GRATUIT​

« 7 conseils pratiques pour apaiser votre bébé en le massant »

Fermer le menu
×

Panier