Votre bébé a-t-il tendance à être trop tendu ou trop relâché ?
En quoi cela peut-il influencer son développement ?

Il est possible que vous ayez constaté que votre petit·e est souvent très tendu·e ou au contraire souvent très relâché·e.

Des petits moments de tension sont nécessaires pour les apprentissages de votre bébé, moments qui doivent alterner avec des périodes de détente. Mais parfois, cette alternance entre tension et détente n’est pas très harmonieuse et cela peut avoir un impact sur le développement de votre enfant.

Et chez votre enfant, comment ça se passe ?

Pour y voir plus clair, répondez le plus spontanément possible aux questions de ce test !

0%

Lorsque je le prends dans les bras, mon bébé est souvent tendu, ses bras sont raides, ses poings sont serrés, les muscles de ses jambes sont durs, et/ou sa tête n’est pas relâchée.

Souvent, je trouve que les muscles de mon enfant très mous. Quand je le tiens dans mes bras, c’est comme s’il glissait, il se laisse complètement aller.

Lorsqu’il est allongé sur le dos, mon bébé a tendance à se cambrer.

Lorsqu’il est allongé sur le ventre, mon bébé “fait l’avion”, il écarte les bras, la tête et les fesses en l’air.

Lorsque mon bébé tête le sein, le biberon ou la tétine, il a tendance à bouger toute la tête, et pas simplement la mâchoire.

Lorsque mon bébé est sur le ventre, il y a presque toujours un filet de bave qui sort de sa bouche (n’importe quand, pas seulement au moment des poussées dentaires)

Mon bébé a du mal à rester calme et détendu, il s’énerve souvent, s’impatiente vite.

Mon bébé adore pousser sur ses jambes et/ou sauter lorsque je le maintiens en position debout.

Mon bébé cherche à se hisser debout en tirant sur mes bras ou sur tout ce qu’il peut attraper.

Votre bébé a tendance à se tendre souvent

Si vous êtes vraiment inquiet et que vous avez l’impression que quelque chose ne va pas, parlez-en à votre pédiatre. Personne ne connaît mieux votre bébé que vous ! Votre enfant veut aller de l’avant, il est curieux, il a besoin d’explorer, de grandir… Mais, il semble qu’il lui est difficile de se détendre ou d’accepter la frustration. Il a sans doute tendance à se construire dans la force et dans l’effort. Et puis, à être très souvent tendu, il est possible qu’il ait du mal à s’endormir. Puisque vous ne pouvez pas lui enseigner des méthodes de relaxation ;-), il est important que vous trouviez d’autres moyens de l’aider à se détendre. Parce que savoir passer de la tension à la détente est très important pour qu’il puisse se concentrer et rentrer dans les apprentissages, être adroit dans l’écriture ou encore être bien dans son corps en général. Les recherches récentes en neurosciences montrent que nos manières d’être avec notre enfant ont des effets directs sur son cerveau. Ce qui signifie que notre façon de materner notre bébé a favorise ou inhibe son développement émotionnel, intellectuel, et ses comportements, ses relations affectives et sociales dans sa vie d’aujourd’hui et de demain. Nous avons donc une grande responsabilité en tant que parents ! Rassurez-vous, le plus souvent, à son âge, rien n’est figé ! Vous pouvez toujours corriger les éventuelles erreurs que vous auriez pu faire, et les connexions du cerveau de votre enfant se réorganiseront. C’est ce qu’on appelle la plasticité cérébrale. Mais… encore faut-il connaître vos erreurs ! Vous trouverez beaucoup de ressources sur Internet, et vous risquez de passer beaucoup de temps à les lire et les trier pour vous appuyer sur des informations fiables. Vous avez aussi la possibilité d’acheter des livres, mais ils manquent souvent la pratique. C’est pour cela que j’ai créé l’atelier : « J’aide mon bébé à trouver le juste milieu entre tensions et relâchements pour se développer harmonieusement jusqu’à la marche. Finies les prises de tête pour savoir si ce que je fais est bon pour lui ! »
Votre bébé a tendance à être un peu trop souvent relâché

Si vous êtes vraiment inquiet et que vous avez l’impression que quelque chose ne va pas, parlez-en à votre pédiatre. Personne ne connaît mieux votre bébé que vous ! Votre enfant a des facilités à se détendre, mais il ne bouge pas beaucoup… Il est peut-être très observateur, mais il est important aussi qu’il ait aussi envie de bouger et d’aller de l’avant, de découvrir le monde et faire ses apprentissages, et cela nécessite une certaine tension. Vous avez probablement tendance à le cocooner et à lui offrir un environnement tout en douceur, et vous avez parfaitement raison. Mais il est tout aussi important de lui donner un petit coup de pouce pour lui donner des ailes ! Parce que savoir passer de la détente à la tension est très important pour être bien dans son corps, dans sa tête, dans son cœur et dans ses échanges avec les autres. Les recherches récentes en neurosciences montrent que nos manières d’être avec notre enfant ont des effets directs sur son cerveau. Ce qui signifie que notre façon de materner notre bébé a favorise ou inhibe son développement émotionnel, intellectuel, et ses comportements, ses relations affectives et sociales dans sa vie d’aujourd’hui et de demain. Nous avons donc une grande responsabilité en tant que parents ! Rassurez-vous, le plus souvent, à son âge, rien n’est figé ! Vous pouvez toujours corriger les éventuelles erreurs que vous auriez pu faire, et les connexions du cerveau de votre enfant se réorganiseront. C’est ce qu’on appelle la plasticité cérébrale. Mais… encore faut-il connaître vos erreurs ! Vous trouverez beaucoup de ressources sur Internet, et vous risquez de passer beaucoup de temps à les lire et les trier pour vous appuyer sur des informations fiables. Vous avez aussi la possibilité d’acheter des livres, mais ils manquent souvent la pratique. C’est pour cela que j’ai créé l’atelier : « J’aide mon bébé à trouver le juste milieu entre tensions et relâchements pour se développer harmonieusement jusqu’à la marche. Finies les prises de tête pour savoir si ce que je fais est bon pour lui ! »
Fermer le menu
×
×

Panier