Livres enfant : que choisir ?

En direct de la librairie jeunesse le Poisson Lune, je suis reçue par Jean Crabe qui va nous présenter 4 livres pour les enfants à partir de 1 an. Moi en tous cas, j’ai vraiment été convaincue par la qualité de ces livres, donc je vous invite à les découvrir en écoutant cet épisode.

Téléchargez votre PDF GRATUIT​

« 7 conseils pratiques pour apaiser votre bébé en le massant »

Laisser un commentaire

Ces articles peuvent également vous intéresser :

 
Donnez-lui des ailes !

Faut-il vous forcer à jouer avec votre enfant si vous n’aimez pas cela ?

Vous pensez qu’il faut jouer avec votre enfant pour qu’il apprenne mieux ou plus vite ?

Mais vous n’aimez pas jouer avec lui ou vous ne savez pas comment jouer avec lui ?

Vous vous forcez parfois à jouer mais emboiter des cubes ou jouer aux Barbies ça vous gonfle rapidement !

Le problème, c’est que votre enfant sent que vous vous forcez et tout risque d’être gâché pour vous et pour lui…

Donc vous vous sentez un mauvais parent…

Que faire ? Vous forcer ?

Lire plus »

L’intérêt de lire des livres aux tout-petits

– Bonjour Jean Crabe,
– Bonjour,
– Alors avant tout, j’aimerais que vous nous expliquiez pour vous quel est l’intérêt de lire des livres, même aux tout-petits ?
– Pour le jeune enfant c’est surtout un prétexte à la rencontre avec ses parents. Je pense que dès tout petit, si on leur lit l’annuaire avec emphase, ils seront super contents ! Ce qui leur plait, c’est de voir les parents jouer, faire des voix,… de créer une relation particulière autour du livre.
C’est que plus tard en grandissant que ça leur permettra, eux, d’avoir une relation seulement avec le livre et de créer leurs goûts, leur culture, leur personnalité. Mais pour les tout-petits, c’est vraiment ce moment de rencontre avec le parent autour d’autre chose, autour d’une fiction. Et du coup, dans les livres qu’on va présenter, c’est ça. C’est des livres qui privilégient la relation.

« La promenade de Petit Bonhomme » de Lucie Félix : livre pour enfant à partir d’un an

– Ok super, donc le 1er livre dont on va parler c’est un livre pour les tout-petits donc à partir de 1 an ?
– C’est ça. C’est un livre où on va tenter d’aborder la narration. Et pour un jeune enfant, c’est assez compliqué de maintenir son attention tout au long du livre.
Ce livre, donc de Lucie Félix, il trouve une stratégie pour maintenir l’attention de l’enfant, c’est de mettre en scène le héros en vrai.
Pour dire les choses simplement, c’est la main du narrateur, donc du parent ou de la personne qui raconte l’histoire, qui va être le héros.

– Donc le livre s’appelle « La promenade de Petit Bonhomme » de Lucie Félix.
– C’est ça. Aux éditions des Grandes Personnes.
C’est une comptine à jouer avec la main. Donc effectivement, le livre, quand on le feuillette comme ça, ben on se demande un peu c’que c’est parce qu’on a juste des paysages sur un fond blanc et quelques phrases au-dessus. Ce qui nous donne un indice, c’est que les phrases sont écrites dans les 2 sens. Elles sont écrites à la fois dans le sens normal et puis à l’envers du livre. J’sais pas si c’est très clair comme ça à l’oral. Mais c’est pour indiquer qu’on peut présenter le livre de 2 façons à l’enfant.

Soit se mettre à côté de lui et le lire avec lui et jouer le personnage mais j’y reviendrai.
Soit lui présenter de face contre notre ventre comme un pupitre et pouvoir lire notre texte même en lisant le livre à l’envers.

Donc ces paysages vont être activés par le texte. Le texte est un peu comme une petite pièce de théâtre qui nous donne des indications, des actions à réaliser avec notre main.
– Est-ce que vous pouvez peut-être lire un extrait pour qu’on puisse s’imaginer et puis peut-être dire ce que vous feriez avec les doigts pour qu’on puisse un peu mieux comprendre ?
– Donc sur la 1ère page, on a juste un paysage de prairie et le texte nous indique : Petit bonhomme s’en va gaiement se promener en sifflotant «fui fui fui»
– Et donc, là vous êtes en train de bouger du coup les 2 doigts euh…
– Oui, un peu comme la chose dans la famille Adams, c’est ma main qui se déplace en sifflotant

– Donc sur un paysage qui est un peu une prairie avec de l’herbe et des coquelicots.

– Voilà. Réalisé je pense à l’aquarelle ou aux encres colorées avec un truc qui pourrait paraître un peu abstrait. Il y a des motifs qui se reproduisent qui jouent un peu une sorte de test de Rorschach. Donc c’est assez libre aussi dans la représentation. Ce qui est important aussi parce que les plus jeunes sont plus sensibles aux formes et aux couleurs assez flash et à l’abstraction plus qu’à un dessin très réaliste.

Et donc voilà, ça continue. Il saute de bosses en bosses. Hop ! Hop ! Hop !

– Ok. On va laisser un peu le suspens pour que les auditeurs aient envie d’en savoir plus et de se procurer le livre…
Donc je rappelle le titre de ce premier livre. C’est la promenade de petit Bonhomme. L’auteur, c’est Lucie Félix, et c’est aux éditions Les Grandes Personnes.

« Prendre et donner » de Lucie Félix : livre pour enfant à partir d’un an

– Et donc vous vouliez nous présenter un autre livre de Lucie Félix ?
– Oui, pour le même âge en fait ces 2 livres c’est un peu les Best sellers de la librairie et…

– Et donc il s’appelle ?
– Prendre et donner. Un joli livre rouge carré avec une main blanche, toujours édité chez Les Grandes Personnes.

Ce qu’il faut dire aussi, c’est que les livres de Lucie Félix font souvent suite à des ateliers avec les enfants, donc ils sont vraiment adaptés à ce qu’ils sont en mesure d’appréhender.
Donc ce livre, on a un petit incipit qui nous explique la façon de l’utiliser, qui nous dit : Pour jouer avec ce petit livre, attrape la forme qui est sur la page de droite, garde la avec toi et tourne la page, tu trouveras un emplacement juste pour elle. Voilà, continue comme ça.

Et donc la première action qui nous est proposée, c’est d’attraper un rond rouge. On nous dit Prendre. Je le décroche et à la page qui vient ensuite, on a une main jaune qui est tendue et à qui on nous propose de donner l’objet. Donc j’acquiers prendre et donner.
– Donc il y a un trou dans le livre pour pouvoir encastrer le rond dans la main.
– Exactement. Et donc le livre va nous proposer plusieurs actions : Casser. Construire. Ouvrir. Fermer. Apparaître, et là, en soulevant le cercle, donc c’est nous-même qui apparaissons. Disparaître, on va nous proposer de créer une éclipse, on va placer ce même fond noir sur un fond blanc. Donc ça fait une sorte d’éclipse de nuit.
– On va laisser un peu de suspens, on ne va pas lire tout le livre non plus ! Mais en tous cas, oui c’est un livre très original.
– Le livre aussi forme une boucle. La dernière action qu’il va nous proposer après avoir disperser est de réunir, reformera la balle rouge qu’on retrouve au début du livre. Et l’enchainement des verbes qui se joue en contraire. Apparaître/ disparaitre. Casser/ construire, … raconte une sorte de mini histoire aussi.
– Super !
– Ça permet de développer et la motricité et d’acquérir un peu le langage aussi. C’est parfait entre 1 et 2 ans.
– Donc je rappelle ce livre s’appelle « Prendre et donner » de Lucie Félix aux éditions Les Grandes Personnes.

« Ours Blanc a perdu sa culotte » de Tupera Tupera : livre pour enfant à partir de 2 ans et demi

Et on va passer au 3ème livre donc pour les enfants un peu plus grand 2 ans et demi c’est ça ?
– Oui. Même chose : à 2 ans, on commence à pouvoir suivre des histoires, mais il nous faut des repères sur lesquels se reposer pour fixer l’attention. Donc là, dans ce livre qui s’appelle « Ours blanc a perdu sa culotte » du duo japonais Tupera Tupera, édité chez Albin Michel Jeunesse, on va suivre donc un ours blanc qui a perdu sa culotte et qui va demander de l’aide à une petite souris pour l’aider à la retrouver.
Ils vont passer en revue tout un tas de culottes toutes plus bizarres les unes que les autres. Et on va découvrir leurs propriétaires grâce à un jeu de dévoilement.

C’est des pages trouées qui laissent deviner le détail de la culotte, et quand on les retourne, on se rend compte que la culotte appartient à un autre.
– Donc en fait la page est trouée en forme de culotte et quand on la tourne, on voit à qui appartient la culotte. – C’est ça. Je peux lire un petit extrait de celle-là pour qu’on se rende compte.
Mais où est-elle passée ?
• Quoi ?
• Ma culotte ! J’ai perdu ma culotte !
• Elle ressemble à quoi ta culotte Ours Blanc ?
• Je sais plus !
• Ne pleurniche pas ! Je vais t’aider à la retrouver !
• La voilà ta culotte, Ours Blanc !
• Non. Je crois pas. J’ai pas de culotte à rayures !
• Bah ! Alors à qui est-elle ?
• Les rayures, moi j’adore ça ! C’est ma culotte, dit le zèbre !
• En voilà une culotte de gourmands, c’est la tienne Ours Blanc ?
• Non ! Moi, les gâteaux, je préfère les manger !
• Mais alors à qui est-elle ?
– Et donc là, on voit une fois encore la culotte qui est trouée dans la page et quand on tourne la page, on voit que la culotte appartient à un autre animal.
– Mais voilà, on va pas tout dévoiler [rires]. Mais en tous cas, oui les petites voix, c’est vrai que c’est très sympa de les imiter.
– Oui, il est facile aussi à interpréter. On a des personnages caricaturaux donc à qui on peut facilement imaginer des voix.
– Ok super ! Donc je rappelle les références de ce troisième livre c’est Ours Blanc a perdu sa culotte. L’auteur, c’est Tupera Tupera aux éditions Albin Michel Jeunesse.

« Ssserpent » de Chamo : livre pour enfant à partir de 3 ans

– Et donc on va passer au dernier livre, qui est un livre qui vous tient particulièrement à cœur.
– Oui c’est un livre qui nous qu’on aime particulièrement parce qu’on a fait le lancement à la librairie.
C’est un livre de Chamo qui est auteure et éditrice aux éditions l’Articho, sa maison d’édition. Et c’est un livre particulièrement marrant et irrévérencieux comme on les aime beaucoup.
C’est un livre à première vue assez bizarre puisqu’il est en blanc sur noir, assez épuré. On se demande un peu ce qui va se passer.

Sur la couverture, on voit Un livre de Chamo, on voit le héros qui est un serpent, et donc son nom juste en-dessous qui est Ssserpent avec 3 S. Et on a une partie laissée en blanc Colorié par … Donc l’enfant est invité à écrire son nom puisque c’est lui qui va collaborer à la mise en couleur de l’album.
Et Chamo nous présente son histoire par un incipit.
Salut ! Avant que mon histoire commence, il faut que je te prévienne. Elle raconte les aventures d’un serpent vraiment insupportable. J’ai pourtant fait de mon mieux, mais il n’est jamais content. J’en ai eu marre de lui et j’ai laissé le livre en noir et blanc. Je compte sur toi pour le colorier à ma place. Je sais que tu vas t’appliquer et que ce sera très joli. Merci et gros bisous. Signé Chamo.
PS : j’ai peur des serpents.
Nota Bene à l’attention de l’adulte qui va lire ce livre à voix haute : merci de donner au serpent la voix qu’il mérite : stridente et un brin vulgaire, tandis que la mienne, je la voudrais douce et mélodieuse.


– [Rires] Avec beaucoup d’humour ! On peut continuer un peu la lecture du coup.
– C’est l’histoire d’un serpent bleu.
• Salut les nazes, ça gaze ?
Et donc là, le livre est évidemment en noir et blanc et donc ce qui est très malin, c’est qu’il est plutôt en blanc sur noir, et donc on peut pas dépasser, même en faisant un énorme gribouillage, la forme des personnages sera toujours respectée.
– Donc concrètement, sur cette première page, la page est complètement noire, et on a juste le serpent qui est dessiné en blanc
– Voilà. Et ça continue.
• Non ! Attends ! C’est l’histoire d’un serpent multicolore !
• Non mais je rêve ! Ça vient de commencer et c’est déjà n’importe quoi !… Bon, alors cette histoire, ça vient ?
• C’est un animal grincheux, malpoli, insolent et rabat-joie !
• Je sens qu’il va être nul ce livre ! C’est vraiment mal parti ! Regardez-moi ça ! Je suis colorié n’importe comment !
• Disons-le franchement, il est odieux !
• Dis au gamin de s’appliquer un peu !
• Tu vois, je t’avais prévenu ! Ignore-le ! C’est sûrement très beau ce que tu !
Au fait, j’ai une idée, on recommence ! C’est l’histoire d’un serpent blanc à rayures roses !
• Oh non, pas ça ! J’ai l’air d’un ver de terre !

• Alphonse
• Pas question !
• Pascal
• Craignos !
• Simone !
• Pfff !
• Sébastien
• Banal !
• Saucisson
• Pfff ! Très drôle !
• Ernest
• Mouais, bof ennuyeux !
• Scoubidou bidou
• Ridi ridicule !
• Satanas
• N’importe quoi !
• Marius
• Pfff !
• Bon, il m’agace ! Appelle-le comme tu veux !
Et donc ici on écrira le nom du serpent

– Ok super ! Et donc ça se termine comment cette histoire, qu’on sache un petit peu ! [rires] Parce que c’est bien de pas savoir tout, mais bon comment ça se termine ?
– En fait, l’auteur va lutter pendant tout le livre pour raconter l’histoire avec ce serpent qui est totalement récalcitrant.
Et au bout d’un moment, elle va lui proposer de vivre aux Bahamas avec des poissons et il adore les poissons. Et il adore tellement qu’il les mange tous, y comprit un poisson malade qui va lui faire faire un énorme vomi qu’il va falloir colorier.
Du coup il va changer de régime. Il va se mettre à manger des ananas et des cervelles de singe !
Les poissons sont bien contents, mais alors les singes pas du tout !
Et puis l’auteur a un petit repenti et dit Non attends c’est trop cruel comme fin je recommence !
Et là, le serpent de couper : Stop ! Cette fin est parfaite on ne change rien ! De toute façon c’est la dernière page ! Eh eh eh ! Adieu les nullos !

– Ok donc un livre effectivement parfaitement irrévérencieux jusqu’à la fin ! Donc à partir de 3 ans.
– Voilà et jusqu’à 8 ans. Il y a beaucoup de choses à colorier, et c’est très drôle, ça tient beaucoup.
– Et donc je rappelle, le livre s’appelle Ssserpent avec 3 s au début. L’auteur c’est Chamo et L’articho.
Ok ben voilà on a déjà terminé la présentation de ces 4 livres. Donc merci beaucoup, Jean-Crab.
Peut-être que vous voulez rajouter un petit mot ?
– Non, mais venez vite à la librairie découvrir ses livres et plein d’autres !
– Ok donc à la librairie le poisson lune à Marseille.
Merci
Fermer le menu
×

Panier