Qu’est-ce qu’un·e psychomotricien·ne ?

papillon3

La psychomotricité est une profession de santé dont le diplôme se prépare aujourd’hui en 3 ans d’études après le baccalauréat.

Elle prévient, évalue, traite, réhabilite et étudie les altérations de l’organisation psychomotrice dans le cas d’affections organiques et/ou psychologiques. En d’autres termes, la psychomotricité considère le corps et l’esprit comme un tout et s’intéresse aux aspects émotionnel, relationnel, sensoriel, moteur, et expressif du corps.

Lorsqu’il·elle réalise un bilan, le·la psychomotricien.ne évalue différentes notions : l’axe corporel, le tonus, la perception sensori-motrice, la latéralité, le schéma corporel, l’image du corps, l’espace, le temps, les coordinations, les praxies… Il·elle tente également de comprendre comment ces notions interagissent les unes par rapport aux autres.
A l’issue de cette évaluation, l’intervention en psychomotricité auprès du bébé, de l’enfant, de l’adolescent, de l’adulte ou de la personne âgée peut s’organiser selon différentes techniques. De nombreuses médiations peuvent être proposées en fonction des objectifs poursuivis : la relaxation, la balnéothérapie, le parcours psychomoteur, ou encore la danse par exemple.
La finalité de la psychomotricité est une adaptation plus harmonieuse de la personne au sein de son système (familial, social, scolaire ou professionnel).

Nos expériences de psychomotricien·ne·s nous permettent de vous soutenir pour que votre enfant soit bien dans sa tête, dans son cœur, dans son corps en général et jusqu’au bout des mains et des pieds. Pour mieux comprendre ces domaines de développement, je télécharge mon mini livre gratuit

Concrètement, nous vous accompagnons sur des questions de ce type :

Comment installer et porter mon enfant ?
Je trouve que mon·ma petit·e est raide lorsqu’il·elle est dans mes bras. Que puis-je faire pour qu’il.elle se détende ?
Il·elle tient toujours sa tête du même côté. Je suis inquiète, faut-il consulter ?
Il·elle veut toujours être dans mes bras. Ne va-t-il.elle pas être trop capricieux·se ou dépendant·e de moi si je le·la prends trop souvent ?
Je trouve que mon enfant est très “mou” dans son corps, est-ce grave ?
Asseoir son bébé entre des coussins, ça l’aide à se redresser ?
La motricité libérée, est-ce que cela signifie que je ne dois rien faire pour accompagner mon·ma petit·e ?
Le moment de change est toujours un moment de tension, je ne sais plus quoi faire.
Mon bébé se déplace sur les fesses, est-ce un problème ?
Il·elle tape, mord… Ça m’inquiète beaucoup, je ne sais pas comment réagir.
Je sais que le youpala est déconseillé, mais mon enfant veut toujours se mettre debout pour que je l’aide à marcher en le tenant par les mains. Ça me fatigue et j’ai mal au dos, alors je me dis que le youpala pourrait quand même l’aider, qu’en pensez-vous ?
Mon enfant ne marche toujours pas, faut-il consulter ?
Mon·ma petit.e marche souvent sur la pointe des pieds, dois-je m’inquiéter ?
Comment choisir ses chaussures ?
Il·elle refuse de se mettre pieds nus sur le sable de la plage. Est-ce normal ?
Mon·ma petit·e pleure à l’idée de se baigner dans la piscine ou à la mer, faut-il le.la forcer ?
Il·elle utilise indifféremment la main droite ou la main gauche, dois-je l’inciter à choisir ?
Mon enfant tombe souvent, faut-il consulter ?
Il·elle se met dans tous ses états pour des choses insignifiantes : il·elle pleure, hurle, tape des pieds et des mains… Je ne sais pas comment l’aider à surmonter ses colères.
Mon·ma petit·e ne reste jamais assis·e plus de 2 minutes, est-ce normal à son âge ?
Je trouve qu’il·elle vraiment du mal à faire des puzzles. Dois-je m’inquiéter ?
Mon enfant reproduit des attitudes et des mouvements d’un de ses copains handicapé à la crèche. Je n’ose pas en parler aux professionnels de l’équipe mais cela m’inquiète.

Fermer le menu

Nous mettons tout en œuvre pour répondre à vos attentes. N’hésitez pas à nous faire parvenir vos questions, nous nous ferons un plaisir d’y répondre :

Veuillez noter que votre message ne sera pas lu en temps réel, que cette adresse mail n’est pas sécurisée et que ce contact n’est pas un moyen d’obtenir de l’information médicale.