Comment mieux vivre le confinement
avec votre bébé / jeune enfant ?
(5 sur 5)

Téléchargez votre PDF GRATUIT​

« 7 conseils pratiques pour apaiser votre bébé en le massant »

5ème épisode et dernier épisode de cette semaine sur le thème : « comment mieux vivre le confinement avec votre bébé ou votre jeune enfant ? »
Aujourd’hui, je vous donne des pistes concrètes pour réussir à vous remettre au centre de votre vie.

Téléchargez gratuitement le PDF « 7 conseils pratiques pour apaiser mon bébé en le massant »

Retranscription de l’audio :

Aujourd’hui, on va parler de comment se remettre au centre de notre vie.

Alors, la première chose pour ça, c’est de garder une bonne hygiène de vie. Notamment en dormant suffisamment, en mangeant sain et en faisant du sport.

C’est vraiment important d’abord de dormir suffisamment, donc ne pas se coucher trop tard, que ce soit pour nous ou pour notre enfant. D’ailleurs, si votre enfant ne fait pas ses nuits vous pouvez faire des siestes avec lui pour pouvoir tenir le choc. Je sais que ce n’est pas toujours facile, parce qu’on a tendance, pendant la sieste de notre bébé à faire mille choses, mais je vous invite vraiment à les laisser de côté au profit d’une bonne sieste aussi. Parce que vous la méritez bien. Et parce que le sommeil contribue à diminuer le stress et la tension. Donc vous ressentirez probablement les bénéfices et vous serez ensuite beaucoup plus efficace pour faire tout ce que vous avez à faire.

Je vous invite aussi à essayer de manger sain, parce qu’une alimentation trop pauvre ou trop riche en matières grasses peut clairement avoir impact sur notre corps et notre état d’esprit. On a tendance à être plus irritable, plus fatiguée,… Et évidemment, c’est la même chose pour notre enfant… Je ne vais pas m’attarder sur ce point parce que ce n’est pas ma spécialité, mais c’est important d’avoir à l’esprit que manger équilibré ne veut pas dire qu’il faut cuisiner pendant 3heures, on peut parfaitement faire des choses très saines sans passer des heures derrière son fourneau.

Et puis, c’est important aussi de faire du sport, parce qu’avec le confinement, le plus souvent, on a quand même vraiment réduit notre activité physique, tous les cours de sport collectifs ont été arrêtés, et même si on n’en faisait pas, le simple fait de prendre le métro ou de marcher pour aller jusqu’à la voiture, c’était un minimum de sport qu’on faisait. Et dans cette situation inédite de confinement, on est forcément en stress, sous tension… Or, ce stress s’évacue par le corps, donc si on n’en fait plus du tout, ça a aussi forcément un impact sur notre état d’esprit, on est aussi probablement plus irritable et plus ramollo. Donc, je vous invite à sortir faire du sport tant que c’est encore autorisé malgré le confinement ou alors à suivre des cours de gym ou autre sur youtube.

Bon, maintenant que j’ai parlé de cette bonne hygiène de vie, je voudrais revenir sur un point important que j’évoquais hier, c’est que les besoins de notre enfant ne sont pas forcément en contradiction avec les autres.

Bon évidemment, selon l’âge de votre enfant, c’est possible qu’il soit plein d’énergie et qu’il ait un besoin important de bouger. Donc, c’est normal si vous trouvez votre enfant juste infernal parce qu’il se met à courir partout autour de votre bureau alors que vous aimeriez boucler votre rapport.

Mais comme je l’ai dit tout à l’heure, le stress s’évacue par le corps, pour les enfants, comme pour nous,…

Donc, vraiment c’est important de garder à l’esprit que nos besoins peuvent être comblés en même temps que ceux de notre enfant, on n’est pas obligé de les mettre en opposition.

Si je reprends cet exemple de votre enfant qui a besoin de bouger, vous pouvez par exemple danser un peu avec lui, ou imaginer un parcours de motricité avec des coussins, des chaises ou n’importe quoi d’autre. Vous passez quelques minutes avec lui le temps d’une chanson par exemple, et ensuite, vous le laissez tranquillement se dépenser avec plaisir, et vous, vous pouvez retrouver une certaine tranquillité pour un certain temps.

Vous pouvez aussi, par exemple, proposer à votre enfant de vous aider dans vos tâches quotidiennes, que ce soit dans votre travail, ou pour faire la cuisine, le ménage…. Même s’il n’est pas très utile au départ, il sera sans doute ravi de jeter vos papiers à la poubelle ou de mettre un peu de sel dans votre plat. Et tant pis s’il est trop salé ! Je suis presque sûr qu’il adorera votre plat simplement du fait qu’il ait participé à sa préparation ! Et en plus, tous ces moments à deux vont vraiment renforcer votre complicité.

Si vous êtes en couple, je vous invite à passer le relai à votre conjoint, et à lui demander à lui et à vos enfants, de vraiment respecter ces moments où c’est lui qui s’occupe des enfants, de s’isoler dans une pièce et de ne pas vous déranger.

Et même si vous êtes seule, vous avez aussi le droit de dire à votre enfant que vous n’êtes pas disponible pour l’instant, que vous avez besoin d’un moment pour faire quelque chose, mais qu’après vous pourrez lui donner toute votre attention. Et s’il est tout petit, il a besoin d’un repère pour savoir quand vous allez faire autre chose avec lui. Ça peut être par exemple une fois que tu auras écouté tout l’album de musique, ou quand la grande aiguille sera là…

En ce moment sur les réseaux sociaux, il y a plein d’idées de choses à proposer à son enfant pour l’occuper, je ne vais donc pas m’attarder sur le sujet, je vous invite à regarder pour trouver ce qui vous plait. Mais je voudrais juste dire qu’avec un tout petit, les objets du quotidien sont souvent vraiment quelque chose de magique. Donc vous pouvez lui proposer une boite surprise avec une bouteille en plastique vide, une pince à linge, une passoire, un ruban, une brosse à dent… Tout ce qui vous tombe sous la main, je suis persuadée qu’il se ravit par toutes ces découvertes.

J’en profite pour faire une petite parenthèse en lien avec tous ces tutos de choses à proposer à son enfant, c’est que comme, pour nous, c’est difficile de ne rien faire, on a tendance à toujours vouloir stimuler notre enfant tout le temps. Mais en fait, il a aussi besoin de ces moments où il n’a rien à faire, c’est très important pour le développement de son cerveau. J’en ai parlé aussi en détail dans l’épisode 11 de la première saison.

Et maintenant donc, même si vous avez beaucoup de télétravail ou tâches ménagères à gérer, c’est vraiment important de vraiment vous recentrer sur vous, sur vos besoins, de vous reconnecter à vous. Essayez de vous rappeler ce que vous aimiez faire avant d’avoir votre enfant, essayez d’être à l’écoute de vos besoins, de vos envies.

Ça peut être repeindre votre chambre, suivre un cours en ligne, ou des choses plus courtes comme prendre un bain, tricoter, chanter, danser, lire, bricoler, jardiner, cuisiner, faire du scrapbooking, du yoga..

Ce n’est pas nécessaire que ça dure très longtemps, ça peut être assez court, mais c’est important de trouver un peu de temps chaque jour pour faire ce type d’activités parce que ça permet de se libérer l’esprit et de récupérer de son mauvais stress.

Comme vous pouvez intégrer votre enfant dans les corvées du quotidien, vous pouvez aussi l’intégrer dans des rituels bien être comme faire du yoga, danser, chanter… Vous pouvez aussi vous poser avec une musique douce et vous concentrer sur votre respiration… On n’y pense pas souvent, mais respirer, souffler, ça fait beaucoup de bien, et ça aide aussi beaucoup à évacuer le stress. Vous pouvez d’ailleurs souffler ou respirer avec votre enfant, par exemple avec des bulles de savon, ou en essayant de faire voler un mouchoir en papier…

Voilà, et bien c’est la fin de ce dernier épisode sur le thème comment mieux vivre le confinement avec son bébé / jeune enfant. J’espère que ça vous aura apporté des choses.

Je vous rappelle encore que vous pouvez télécharger mon pdf gratuit « 7 conseils pratiques pour apaiser votre bébé en le massant » sur le site donnezluidesailes.fr

 

Fermer le menu
×

Panier